Il est bon ce melon ?

Choi­sir un bon melon par­mi les dif­fé­rentes varié­tés est l’un des casse-têtes de l’été. C’est aus­si un bon test pour éva­luer son sens per­son­nel de la géné­ro­si­té et du par­tage. Obser­vez votre mes­qui­ne­rie chez le mar­chand de légumes, plan­té devant la cagette de melons verts, jaunes ou d’eau, fai­sant sem­blant de ne pas voir votre voi­sin à moins d’un mètre de vous, tout aus­si per­plexe. Les regards ne se croisent pas, mais la trans­mis­sion de pen­sée est à l’œuvre. Pour­quoi a-t-il pris celui-ci plu­tôt que celui-là, et pour­quoi l’a-t-il repo­sé, l’air si sûr de lui ? S’il l’a remis au milieu des autres, c’est qu’il doit s’y connaître. Alors vous faites mine d’ignorer la proie délais­sée et de tâter négli­gem­ment le melon d’à côté, tout en lor­gnant vers le pre­mier, pris d’un doute sur les réelles capa­ci­tés sélec­tives de l’autre client. Mais nom d’une cucur­bi­ta­cée ! vien­drait-il à l’idée des uns ou des autres de s’entraider ou d’échanger leurs points de vue ? Nan, ce serait trop beau.

Le bon melon n’est pas le fruit du hasard même si le fac­teur chance n’est pas à négli­ger. Il y a une tech­nique : sou­pe­sez-le dans la paume de votre main, façon pétanque avant le car­reau. Plus il est lourd, plus il est sucré. S’il est léger, vous avez affaire à une courge. Ensuite flai­rez-le du côté du pédon­cule. Si cela sent bon, c’est qu’il est mûr. Si l’odeur est trop forte, c’est qu’il est trop mûr. Élé­men­taire. L’écorce doit être souple mais pas molle. Les spé­cia­listes vous diront que la pré­sence d’une petite aréole la base du fruit atteste que ce melon est une melonne (melon femelle), gage de qua­li­té, ce qui ne sur­pren­dra per­sonne. Bon d’accord, en bota­nique, c’est un peu plus com­pli­qué que cela…

Mais ce qu’il faut rete­nir, c’est qu’avec ses 40 kilo­ca­lo­ries aux 100 grammes, ses fibres et son eau, le melon vous cer­ti­fie le plein de potas­sium, de vita­mine A et C, d’acide folique et de bêta-caro­tène pour bien bronzer.

Le melon, c’est le roi de l’été. Chapeau !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *