Vos clichés rien qu’à vous

Si je vous dis Péri­gord, que répon­dez-vous, là, tout de suite, sans réfléchir ?

Truffe et châ­teaux ? D’accord. Et si je vous dis « Agde ou Cap d’Agde » ? Fies­ta et natu­risme ? ce n’est pas faux.

Mais tout ça, ce sont des cli­chés. Des pho­tos réflexes qui viennent à l’esprit ins­tan­ta­né­ment, ali­men­tées par ce que l’on croit savoir d’un lieu. Les éti­quettes, c’est vite col­lé, quand on y pense. Sur les gens comme sur les villes.

Dans le cas d’Agde et de ses envi­rons, par exemple, on peut être drô­le­ment sur­pris. Car oui, la sta­tion bal­néaire est extrê­me­ment vivante et joyeuse, avec ses criées, son île aux loi­sirs, les casi­nos, les concerts, les joutes, les spec­tacles, les régates de voile, les bals, les feux d’artifice, la Nuit de la Gui­tare, celle du Tan­go, la Cel­tique. Les expo­si­tions tem­po­raires y sont nom­breuses, le patri­moine aga­thois passionnant.

Mais pour vous repo­ser de toute cette hyper­ac­ti­vi­té, vous vous reti­re­rez sur les hau­teurs du Mont-Saint-Loup (112 mètres, ça va), mini-vol­can inof­fen­sif qui rou­pille depuis des lurettes, recou­vert de pins magni­fiques. Depuis la ter­rasse de votre joli cha­let des Pes­ca­lunes, ber­cé par le chant des cigales, vous contem­ple­rez la mer, le mont Saint-Clair ou bien la forêt, selon votre point de vue, tout en dégus­tant votre salade de rou­gets aux tomates confites.

Fina­le­ment, on peut être pei­nard et tout habillé, à Agde, si on a envie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *