Fête et faites de la Musique 2017

Sur cette Terre, il y a des grin­cheux qui vou­draient, avec des argu­ments pipeau, clouer le bec aux oiseaux. Mieux vaut les pré­ve­nir, la tâche va être rude. Elle est même vouée à l’échec. Ces sinistres ron­chons vont être aspi­rés tout crus dans la bouche grande ouverte du gra­mo­phone planétaire.

Car s’il y a bien une chose qui adou­cisse nos mœurs et à laquelle nous tenions dur comme fer, c’est la musique, toutes les musiques. Qu’elle soit sacrée, rock, tra­di­tion­nelle, pri­mi­tive, jazz, pop, clas­sique, élec­tro ou baroque, la musique n’a pas besoin de tra­duc­teurs, seule­ment d’interprètes. Comme le vent elle tra­verse les airs, les mers, le temps, sonore et invi­sible. Elle accom­pagne nos vies en fan­fare ou en sour­dine, dans l’harmonie ou bien les fausses notes, et n’est rem­pla­çable par rien de comparable.

Le 21 juin, jour du sol­stice d’été boréal, la musique est à l’honneur presque par­tout dans le monde. Elle sera acces­sible à tous dans les rues, les cafés, sur toutes les places et espaces publics. Sor­tons de chez nous, déam­bu­lons une glace à la main au milieu de tous ces artistes de tous âges et de toutes natio­na­li­tés, pro­fes­sion­nels ou débu­tants. La nuit sera courte, et après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *