Le charme discret de l’automne

Nous y revoi­là, l’automne est là.
Ça sent le car­table, la soupe, le para­pluie, la feuille d’impôt, les jours qui rac­cour­cissent et la dépres­sion sai­son­nière. C’est bien pra­tique ça, la dépres­sion sai­son­nière. A défaut de se prou­ver, elle s’éprouve par mimé­tisme ou par conta­gion, tant nous sommes récep­tifs au condi­tion­ne­ment de masse. Et puis sur­tout, ça fait vendre plein de maga­zines, de cock­tails vita­mi­nés en pilules et de coû­teuses ampoules de gelée royale chi­noise et congelée.

Fran­che­ment, on lui en met sur le dos, à ce pauvre automne. Et comme si sa mule n’était pas assez char­gée, on lui a sadi­que­ment affec­té la Tous­saint et le 11 novembre, l’ouverture de la chasse, le troi­sième tiers, la taxe fon­cière, la taxe d’habitation, les situa­tions comp­tables inter­mé­diaires angois­santes, Hal­lo­ween. Même ses qua­li­tés, on les lui enlève, le pauvre : ne parle-t-on pas de l’été indien alors que c’est sa période à lui, entre début octobre et mi-novembre ?
L’automne n’est sans doute pas appré­cié à sa juste valeur au pré­texte qu’il serait moins vif et pétu­lant que le prin­temps et moins épa­noui que l’été. Peut-être, et alors ? c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe de potiron.

L’automne c’est bien autre chose : c’est l’été qui vous res­ti­tue, après emprunt, la cam­pagne, la mon­tagne et la plage, enfin reve­nues au calme et à la fraî­cheur. C’est la foire aux vins, aux truffes, la cueillette des cham­pi­gnons et des châ­taignes, la ren­trée lit­té­raire, la réou­ver­ture de vos clubs d’activités. C’est le réta­blis­se­ment, par l’école, de l’état de droit pour vos bam­bins et ados. Avouez que vous êtes sou­la­gés. C’est le retour de vos émis­sions TV pré­fé­rées, celui de Laurent Dela­housse hash­tag lapollondupaf.
Allons, voyons les choses autre­ment, asseyons-nous confor­ta­ble­ment sur un moel­leux tapis de feuilles et réha­bi­li­tons l’automne. Il le mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *